COVID-19

Lettre ouverte au Conseiller fédéral

À l’at­ten­tion de:
Schweizerische Bundeskanzlei
Bundeshaus West
3003 Bern

Destinataire: Conseiller fédé­ral
Copie: Conseil natio­nal et du Conseil des États

Zufikon, 20. Avril 2020

Chère Madame la Conseillère fédé­rale, Monsieur le Conseiller fédé­ral,

Á propos de nous:
La société G. Bianchi AG est une entre­prise fami­liale, et tradi­ti­on­nelle. Depuis 139 ans, cinq géné­ra­ti­ons diri­gent l’importation, la trans­for­ma­tion et la vente de pois­son, de viande et d’autres produits alimen­taires frais et conge­lés. Notre clien­tèle est variée compren­ant des hôtels cinq étoi­les, des auber­ges de jeunesse, des hôpi­taux, des maisons de retraite, des restau­rants étoi­lés Michelin, en passant par les restau­rants commu­naux et les canti­nes. Plus de 14 000 entre­pri­ses font partie de nos parten­aires commer­ci­aux que nous les livrons quoti­di­en­ne­ment dans toute la Suisse, et envers lesquels nous montrons de l’in­te­ret. De-puis notre créa­tion, nous sommes soucieux de nos employés que nous rému­n­é­rons en temps et de mani-ère adéquate. C’est notre enga­ge­ment en tant que famille et chef d’entreprise.

Notre situa­tion:
La décision du Conseil fédé­ral du jeudi 16 avril 2020 nous á boule­versé. Un secteur qui compte plus de 200 000 emplois (hors four­nis­seurs et autres inter­ve­nats dans la chaîne de valeur) a tout simple­ment été omis dans votre décla­ra­tion. Pour nous et pour de nombreu­ses entre­pri­ses de notre secteur, votre décision repré­sente une rupture importante, voire mena­çante. Le flou, le désordre dans lequel vous nous lais­sez est graves pour notre entre­prise, pour les entre­pri­ses de restau­ra­tion, et lais­sent nous laisse un senti­ment d’impuissance. Rester pati­ent face à la crise de Corona n’est plus une option pour nous, la plani­fi­ca­tion de la saison esti­vale nous est rendue impos­si­ble, la fail­lite menace inévi­ta­ble­ment de nombreux restau­rants, hôtels et grills.

Notre propo­si­tion:
Un secteur écono­mi­que aussi porteur que la gastro­no­mie et l’hôtellerie dépend de décisi­ons de gestion clai­res, nous avons besoin d’un plan de sortie de crise Corona. Nous atten­dons du Conseil fédé­ral que le concept d’hygiène et de sécu­rité présenté par la Gastronomie soit examiné et approuvé sous peu. Nous atten­dons une commu­ni­ca­tion trans­pa­rente, une coopé­ra­tion équi­ta­ble en cette péri­ode de crise et nous deman­dons un plan concret pour la réou­ver­ture de toutes les entre­pri­ses de restau­ra­tion. Nous vous pri-ons de prendre posi­tion et de faire des propo­si­ti­ons construc­ti­ves pour la gastro­no­mie

Meilleures salutati­ons
Luca Bianchi & Dario Bianchi

G. Bianchi AG
Allmendweg 6
5621 Zufikon